Pesticides 2020 : On repart à la hausse

mercredi 23 mars 2022
par  Maitre de la toile
popularité : 36%

Version 2
Cette version intègre un nouvel indicateur, celui des nappes phréatiques.

 Propos liminaires

En ce début d’année 2022, nous avons le regret de vous annoncer la disparition de nos amis suivants :

PNG - 116.9 ko

Tableau 1 : Molécules retirées du marché en 2020 et 2021

Le forfait a été commis par l’ANSES. Certains seront sûrement attristés de ces disparitions de molécules pourtant validées comme sans danger majeur pour la biodiversité, et son plus beau représentant : l’HOMME. Il nous reste encore un peu de Glyphosate, bien qu’il ait perdu encore quelques AMM fin 2019. Ce désherbant est à l’agonie, il est peut être temps de l’achever, mais les élections approchent...

Surligné en rouge, les molécules qui ne sont pas recherchées dans l’eau potable. On notera que le Chloridazone est recherché, mais pas utilisé, alors que le Mancozebe ou le Thiophanate-Méthyl ne le sont pas, alors qu’ils sont dans le top 5, et 20.

 Avertissement

Cet article est la suite de trois autres articles où sont détaillés les achats de pesticides dans les Landes.

Normalement, la parution de cette base de données se fait en fin d’année pour l’année précédente, sur un site connu [1].

Cette année, allez donc savoir pourquoi, la parution ne s’est pas faite, il y aurait eu des problèmes techniques. Devrons nous supposer l’action d’un virus covid 19 informatique sans vaccination ? En cherchant, nous avons fini par les trouver ici [2]. De mauvaises langues pourraient insinuer que quelques lobbies aient poussé à la non parution.

Par ces temps compliqués, et porteurs de risques, il est utile de préciser encore une fois que notre objectif n’est pas de fustiger la grande partie de la population agricole qui fait ce qu’elle peut avec les miettes que notre société lui laisse. Nous ne cessons de mettre en avant des indicateurs intéressants, mais sans grand succès il est vrai. Un de ces indicateurs est l’Euro-alimentaire. Il nous montre la répartition des flux financiers de notre consommation alimentaire :

  • Pour 100€ achetés,
  • 5,8€ constituent la valeur ajoutée qui revient à l’agriculteur en 2019.
  • Cette valeur a perdu plus de 30 % depuis 1999. Avec cette faible valeur ajoutée, notre exploitant exploité doit faire vivre sa famille, entretenir sa ferme, rembourser ses prêts, investir, produire…

Le dernier €uro alimentaire connu est pour 2019, le suivant sera déterminé en 2022. Néanmoins, l’observatoire des prix et des marges des produits alimentaires (OFPM) indique pour 2020 dans son dernier rapport de 2021 [3]des tendances inquiétantes : Une stabilité des prix de production avec une nette baisse dans les principaux produits carnés, conjuguée avec une hausse des prix au consommateur supérieure à l’inflation. Le lecteur pourra se référer au résumé de ce rapport [4].

Si nous ajoutons que la moyenne d’âge des agriculteurs landais est au-dessus de 55 ans, nous comprenons rapidement que la marge de manœuvre des agriculteurs, pour passer en bio, est très faible pour la plupart d’entre eux.

Pour l’eau potable, l’ARS utilise enfin une liste de molécules plus proche de la réalité des utilisations agricoles :

  • En masse, le 4° et le 5° qui est interdit aujourd’hui ne sont pas recherchés
  • Stabilité des quantités, voire légère croissance des pesticides utilisés malgré les divers plans éco-phyto
  • Des produits très utilisés souvent non recherchés dans l’eau potable déclarés inoffensifs se retrouvent interdits car dangereux (Mancozebe...). Pour 2020, nous avons un rebond de l’utilisation des pesticides dans les Landes.

 Les pesticides

Les achats de pesticides sont classés par code postal et par molécule. Ce qui nous donne une certaine finesse de l’analyse. Le lecteur pourra faire référence à nos articles précédents, et en particulier à l’historique de la série :

  • Achats de 2014 à 2017
  • Achats de 2018 et antérieurs
  • Pesticides 2019 achetés dans les Landes : Surprises Nous rappelons que l’introduction d’une molécule chimique et en particulier d’un pesticide se fait avec des garanties d’innocuité « très sérieuses ». Ces produits ont subi des recherches, et des contrôles au-dessus de tout soupçon... Les procédures d’homologation sont tellement sûres que le principal pesticide utilisé dans notre département, le Métam-Sodium, a été interdit fin 2018. Le troisième (devenu 2°), le Glyphosate, est en cours d’interdiction. Et le 5°, peut être le plus dangereux, le Mancozebe, est interdit depuis le 31/01/2021.

Le premier pesticide actuel est le responsable principal de la pollution de nos nappes phréatiques destinées à l’EDCH (Eau Destinée à la Consommation Humaine). Le S-métolachlore, premier pesticide utilisé dans les Landes en 2020, n’est pas recherché dans l’eau potable, mais ses métabolites principaux le sont.

Cette non recherche persistante serait un gag des services de l’état, si le risque n’était pas là. Les pesticides que nous savons pouvoir devenir dangereux sont peu recherchés dans l’eau potable. La liste des pesticides recherchés est pourtant bien longue. Entre les pesticides et leurs métabolites, on peut trouver autour de 90 molécules recherchées une fois par an dans l’eau potable landaise. Or la plupart de ces molécules ne sont pas utilisées. Certes certaines le furent, et présentent de fortes rémanences, qu’il est intéressant de quantifier, mais ce sont des exceptions.

Sur ces 20 pesticides, les plus utilisés dans les Landes en 2020, 7 ne sont pas recherchés dans l’eau potable (surligné en rouge).

Le tableau 2 montre les quantités, les occurrences, par les codes postaux, et la nouvelle classification des pesticides. Lorsqu’un pesticide est surligné en rouge, sa molécule ou ses métabolites ne sont pas recherchés dans l’EDCH. A l’exception notable du S-Métolachlore vue plus haut.

PNG - 139.7 ko

Tableau 2 : Les 20 molécules de pesticides les plus utilisées

 Évolution des quantités utilisées

Dans les Landes, il a été acheté plus de 100 références (AMM) différentes contenant du Glyphosate en 2014. Le Glyphosate représentait 10 % des ventes. Certains pouvaient peut être en boire, comme se plaisaient à le dire certains commerciaux. Dans le même temps, le Metam-Sodium représentait autour de 40 % des ventes avec 3 références ou AMM. On comprend mieux les avalanches de suppression de certaines AMM, et les risques d’erreur des bases de données. Une AMM pouvant comporter plusieurs molécules différentes.

PNG - 49.5 ko

Figure 1 : Évolution du tonnage de pesticides dans les Landes

La figure 1 montre l’évolution des quantités de pesticides achetées par code postal dans les Landes de 2014 à 2020. Après une forte baisse de l’utilisation des pesticides dans les Landes en 2019, nous constatons un rebond. Mais n’oublions pas qu’en 2018 le premier pesticide en tonnage a été supprimé, et ne semble pas avoir été remplacé en volume.

Si nous portons l’évolution du tonnage pour la même période 2014 à 2020 sans le Métham-sodium, nous avons une relative stabilité figure 2. La baisse surprenante de 2019 devra être classée comme conjoncturelle, et la démonstration que des pesticides peuvent être utilisés sans en avoir une utilité démontrée à part celle de certains bénéfices.

PNG - 82.4 ko

Figure 2 : Évolution du tonnage de pesticide sans le Métham-Sodium

Doit on conclure de ces faits que :

  • les plans phyto largement applaudis par la représentation agricole majoritaire ne servent à rien ?
  • La principale solution à la diminution des pesticides réside dans leur suppression ?
  • La suppression d’un pesticide peut n‘avoir que peu d’impact sur la conduite des productions agricoles ? La figure 3 nous présente l’évolution comparée des 5 principaux pesticides restants de 2014 à 2020.
PNG - 88.7 ko

Figure 3 Les 5 premiers pesticides en masse utilisés dans les Landes

Nous avons également découvert quelques petites pépites.

L’AMM 2090075 concerne l’Oxamyl. C’est un pesticide qui est toujours interdit d’utilisation en sol acide si nous en croyons la préconisation du site EPHY de l’ANSES. L’Oxamyl n‘est utilisable que sous cette AMM. Ce pesticide est le 12° en masse, avec 5,7 tonnes achetées en 2020. Mais rien ne semble avoir changé depuis l’an dernier…

Nous avons fait un petit courrier à Madame la Préfète

 Impact sur les nappes phréatiques

Devant l’inaction, l’absence d’actions fortes de nos chers élus, nous avons pensé mettre un nouvel indicateur concernant l’impact des pesticides sur notre environnement. Certes, nous sommes persuadés que seule une petite partie de nos élus liront ces lignes, mais nous espérons que nos lecteurs diffuseront cette réalité, et on ne sait jamais, qu’une prise de conscience finira par parvenir dans les hautes altitudes de vol de nos décideurs.

JPEG - 541 ko
Pollution profondeurs des nappes souterraines

Pollution profondeurs des nappes souterraines par l’Esa-Métolachlore par code postal
La pollution est donnée pour l’Esa-Métolachlore. L’étiquette donne :

  1. La concentration d’Esa-Métolachlore en µg/l
  2. La profondeur de la nappe
  3. Une valeur 0.02 /xxx indique une concentration inférieure à la limite de détection ou une présence prouvée, mais inférieure à la limite de quantification.
  4. Une valeur 0/0 indique une absence de mesure pour le code postal

Les données sont issues de la base de données ADES.

On notera les profondeurs atteintes pour aller puiser l’eau sur certaines zones. Soit pour cause de pollution, soit par manque de ressource. Or plus une nappe est profonde, plus elle mets de temps à se remplir.

Pour les pesticides et de leurs métabolites, on notera également la capacité de pénétration en grande profondeur, et la vitesse. Ces molécules anthropiques sont extrêmement récentes comparées à l’âge de certaines nappes.

 Conclusion

Les années passent et la volonté affichée de réduire la quantité de pesticides semble de plus en plus un écran de fumée.

Les années passent et montrent que des pesticides réputés inoffensifs pour l’homme, pour la nature, sont en fait des produits pouvant être très nocifs.

Les années passent et peu d’évolutions en matière d’environnement...

JPEG - 141.2 ko
Achat total de pesticides 2020 Landes
JPEG - 142.1 ko
Achat de S-Métolachlore 2020 Landes
JPEG - 453.7 ko
Achat de Glyphosate 2020 Landes
JPEG - 141.1 ko
Achat de Mancozebe 2020 Landes
JPEG - 139.9 ko
Achat d’Oxamyl 2020 Landes

Pesticides 2020 : On repart à la hausse


Portfolio

Achat total de pesticides 2020 Landes Achat de S-Métolachlore 2020 Landes Achat de Glyphosate 2020 Landes Achat de Mancozebe 2020 Landes Achat d'Oxamyl 2020 Landes

Agenda

<<

2022

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 juin 2022

Publication

687 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
803 Auteurs

Visites

2267 aujourd’hui
2157 hier
754659 depuis le début
245 visiteurs actuellement connectés