Ciné Débat toiles du Moun

jeudi 27 juin 2019 : 19h30
par  Maitre de la toile

jeudi 27 juin à 19 h 30 aux Toiles du Moun, les Amis de la Terre des Landes vous proposent le film suivant : « Ce lien qui nous élève »

suivi d’un débat avec Christian SOURBES, éleveur bovin bio, jeune retraité et maire de Lagrange.

A faire suivre dans vos réseaux

Résumé du film :

Dès 1850, la loi Grammont punissait les mauvais traitements à nos compagnons sans mots. Mais, à ce jour, le paysage de l’élevage français a surtout pris la forme de porcheries-usines, de stabulations surpeuplées, de fermes industrielles robotisées... Heureusement, Laure, Nicolas, Annabelle et leurs collègues éleveurs choisissent une autre voie pour offrir une existence plus digne à leurs animaux, du début à la fin. Et leurs efforts sont récompensés par le lien qu’ils tissent avec leurs bêtes. Un lien qui nous élève tous.

De ce très beau documentaire, voici quelques réactions :

Un hommage brillant

Tel un Depardon, Oliver Dickinson nous capture une sublime réalité avec une sensibilité propre et singulière. Déjà fin observateur dans "Des locaux très motivés" (2016), lorsqu’il suivait au plus près divers agriculteurs passionnés en Aveyron. Avec "Un lien qui nous élève", Oliver nous livre des portraits d’hommes, de femmes... Et d’animaux cette fois, avec une incroyable justesse, touchant...

eUne lumière qui frissonne

Un lien qui nous élève’ est un documentaire non seulement admirable par sa cause (ex : pour un élevage plus respectueux, la défense du lien avec l’animal) mais par sa qualité cinématographique. Des portraits d’éleveurs et d’éleveuses, d’animaux de ferme, filmés avec une immense considération et une sensibilité qui fait frissonner par moments. Des cadrages soignés, des tableaux vivants et aimants. Un son atmosphérique oxygénant. Un ’Profils Paysans’ lumineux (!) et... Bon Vent !

L’âme de l’éleveur

A voir. Fille d’agriculteur, de Paysan, j’ai grandi proche de la terre et des animaux. Dans ce documentaire, non seulement je retrouve presque l’odeur du souffle de ces bêtes, mais je suis frappée par la justesse de la "plume" du réalisateur. Une grande maîtrise de son sujet ("notre" Lien), du rythme avec une tendresse qu’il laisse déborder de l’écran, tout en gardant une retenue subtile. Que l’on consomme Bio ou non, que l’on soit végétarien, omnivore... L’expérience de ce film est à vivre pleinement.

La voie paysanne, belle et dégagée

Je suis allé voir "Un lien qui nous élève" avec très peu d’attentes, en tête un petit docu amateur qui me sortirait quelques instants de ma vie parisienne déroutante. Que dis-je, que cru-je ! Je ressors de l’obscurité sur un petit nuage, béat de m’être mélangé à divers troupeaux, d’avoir pris du poil de la bête pendant 1h30, de m’être perdu dans de splendides décors. A travers le regard d’un réalisateur inconnu (ou peu) qui fusionne avec son sujet et le traite avec grande finesse et subtilité.
Un petit film indépendant comme on aime en découvrir... Et soutenir !


Navigation

dans la journée...

  • 19h30 : Ciné Débat toiles du Moun

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 24 octobre 2019

Publication

578 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
9 Auteurs

Visites

47 aujourd'hui
279 hier
318962 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés