Financement du GPSO : MACS l’ambition de plaire ?

lundi 7 février 2022
par  Maitre de la toile
popularité : 8%

Notre bon Duc d’Aquitaine avait quelques soucis pour financer sa vieille lubie : le GPSO. Certains de ses vassaux rechignaient à payer de nouvelles taxes. La révolte grondait en quelques lieux. Ici on refusait tout, comme ces Basques de vieilles origines, les Lot et Garonnais, ou les Dacquois. Ailleurs, on mégotait l’obole comme dans les Pyrénées Atlantiques, ou la Gironde. Le seigneur de Gironde avait même emprunté l’hawala une technique arabe de transfert de fonds pour masquer son écot. Je payerai à ta place pour un futur RER Bordelais, et tu prends à parité ma part du GPSO. Y avait il des arrières pensées de succession ? Le tenancier du parlement de Navarre fit de même dans une moindre mesure.

Dans les Landes, il existe des territoires différents, mais avec un lien commun : la féodalité démocratique exercée par Henri Emmanuelli. La fin de cette présence tutélaire de quasiment 40 ans devrait permettre de rebattre les cartes vers une nouvelle (forme de ?) gouvernance.

Une rupture de dynamique peut être enclenchée par un événement inhabituel. Le GPSO ce vieux GPI2 de belle facture que d’aucuns pensaient enterré est peut être ce moment.

Dernièrement, du côté de Mont de Marsan, on aurait aperçu des licornes bleues.

Le grand Dax, s’est découvert rebelle, libre, il a osé s’affranchir de la tutelle.

Mais le plus curieux restait à venir.

Quelle ne fut pas notre surprise en apprenant que le président de MACS, à qui on ne demandait rien, avait proposé son aide à un président de région en mal de subsides. Quand il s’agit de se faire bien voir par un suzerain protecteur… Le président de MACS met au vote une obole de 10 millions d’€ pour un projet qui ne concerne pas son territoire, et qui entre encore moins dans les prérogatives et obligations de sa communauté de communes. En gros, on va dépenser l’équivalent de 10 % du budget global annuel de 2021, ou plus de 38 % du budget annuel d’investissement dans le territoire pour financer une LGV qui s’arrête à 20 km de sa frontière. A 40 millions du Km, cette somme représente 250 m de LGV sur les 322 km soit 0,08 % des lignes. Ainsi, MACS espère son entrée dans un possible processus susceptible d’évaluer la modification du tracé validé d’une peut être future ligne mixte inutile. Nous avons participé au tracé de cette ligne, et nous nous sommes trouvé très seuls pour protéger Benesse Maremne, le Marais d’orx,...

MACS est une communauté de commune non centrée autour d’une grande ville. Doit on voir, dans cette volonté de remplacer Dax, une velléité de prendre place dans l’Avenir. L’ancien Suzerain Landais voulait faire de son département la nouvelle Californie, ici on veut peut être créer la Nouvelle Amsterdam.

Notre bon Duc vint haranguer les élus. Pour la petite histoire, il fit convoquer ces braves à 16h30, mais pour montrer l’importance qu’il leur accordait, il arriva à 16h50.

Si nous n’avons pas pu assister à la harangue du président de région, nous avons la possibilité de visualiser les débats du conseil communautaire [1]. Si vous êtes persuadés que certains de nos élus sont au top de l’efficacité en matière de gouvernance, ne regardez pas la partie de la vidéo portant sur le GPSO, vous seriez peinés, surtout par la prestation de ceux qui sont favorables.

Vous y verriez un président de communauté ânonnant de manière répétitive des éléments de langage, affirmant des postulats dont nous vous avons démontré la fausseté. Bref, le catalogue habituel des mensonges immuables que l’on nous sert depuis 2006.

Nous venons de demander à Monsieur Froustey de nous fournir ses sources lorsqu’il affirme que le fret ferroviaire est en croissance là où les LGV ont été mises en place. Nous attendons toujours sa réponse. Nous savons pertinemment que nous n’en recevrons aucune concernant des études scientifiques ou des rapports des services de l’état car ils n’existent pas. C’est le contraire qu’ils démontrent [2].

Le débat terminé, nos élus sont passés au vote. Nous passerons sur la procédure qui, sur un sujet d’une telle importance, se fit à main levée. Puis, vu le cafouillage, par appel alphabétique. L’électronique étant en panne, on aurait pu faire un vote à bulletin secret. Si vous entendez bien les opposants affirmer leur position, en ce qui concerne les favorables et les abstentions, c’est un sacré problème. Dans le cas de ces deux derniers groupes, on se croirait dans un film de guerre ou ces vieux films policiers, où il faut faire répéter la réponse du personnage, qui tellement honteux, murmure faiblement sa réponse.

Sur les 58 élus, seuls quarante semblaient présents, le Covid sûrement. 57 ont voté comme suit [3] :

  • 19 Contre
  • 20 Pour
  • 18 Abstention Nous considérerons que les 19 opposants maîtrisaient pour la plupart le dossier. Les associations avaient envoyé de la documentation. Les textes des associations sont explicites, donc un peu volumineux, et longs à lire pour des élus surchargés de dossiers.

Le cas des 20 favorables sur ce projet montre vraisemblablement, pour partie, une part de croyance : On croit ce que dit le chef, parce que c’est le chef, on lui doit une confiance aveugle. Une autre part peut correspondre à ce que décrivaient Hanah Arendt et Noam Chomsky dans leur travaux sur la soumission pour le confort, le développement du plan de carrière... Nous ne pouvons pas grand-chose pour ces comportements.

Reste le cas des 18 Abstentions. Le nombre est beaucoup trop important. Dans tout vote, il y a toujours quelques votants qui ne prennent pas parti, car ils n’ont pas eu le temps de travailler le dossier, ou la balance avantage /inconvénient n’est pas évidente. Ici la balance demeure évidente. Que sont ces élus qui s’abstiennent sur un tel sujet ? Nous aurions tendance à aller chercher les réponses chez Arendt, ou Chomsky. Mais nous y verrons aussi, pour certains, le retour du côté obscur au côté lumineux de la force. Bienvenue à eux, ne traînez pas trop, le temps est précieux.

Pour les autres ’ Abstentionnistes ’, et les ’ Favorables ’, la tortue sur un poteau semble être une illustration complémentaire intéressante des travaux universitaires cités plus haut. Et la dernière proposition pourrait être la plus importante et la plus dangereuse...

PNG - 469.6 ko

[2557

[3Le 58° nouvellement nommé ne pouvait voter.


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 4 octobre 2022

Publication

693 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
11 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
262 hier
826125 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés