Justice climatique et apartheid médiatique

lundi 11 septembre 2017
par  Yan lou Pec
popularité : 12%

Un article d’EL PAÍS qui illustre combien les media sont sélectifs dans les informations qu’ils nous servent. Comparez le nombre d’images sur les dégâts de l’ouragan Irma aux Etats-Unis et les quelques rares infos sur Haïti ou Cuba... La justice climatique commence par une information équilibrée et l’arrêt de ce que l’auteur appelle "l’apartheid climatique !"

JPEG - 50 ko
Une rue du centre de Monrovia, capitale du Libéria. Les pluies torrentielles ont provoqué des milliers de victimes en Afrique de l’Ouest depuis juin. Ahmed Jallanzo Efe

Les villes indiennes de Mumbai, Bangalore et Chennai, la ville la plus peuplée du Pakistan, Karachi, ou la capitale du Bangladesh, Dakha, totalisent plus de 1 400 victimes depuis juin et des millions de personnes touchées par la mousson avec les pires pluies qui aient frappé le sud-est asiatique depuis des années. Au Népal, les pluies torrentielles laissèrent 150 morts et 90 000 foyers dévastés. Dans la province de Guizhou, en Chine, les glissements de terrains provoqués par des pluies diluviennes ont causé la mort de 50 personnes et dans des villes comme Donguan, Shenzhen, Zhongshan et Zhuhai l’alerte rouge pour les pluies a été déclarée et 70 000 personnes ont été évacuées. Au total, 41 millions de personnes auront de la peine pour se procurer des aliments et devront faire face à une augmentation des cas de maladies comme le paludisme le typhus dans les prochains mois.

Sur le continent africain, la capitale de la Sierra Leone, Freetown, a perdu d’après un chiffre non officiel près de 1 000 personnes en majorité des mineurs, sans compter les centaines de milliers des victimes d’une des pires inondations de l’histoire et d’un glissement de terrain meurtrier. A Niamey, la capitale du Niger, des milliers de personnes ont dû être évacuées depuis quelques jours de peur de voir se reproduire la tragédie humaine de juin qui vit la mort de 44 personnes lors des nombreuses pluies torrentielles.

Aux Etats-Unis, l’ouragan Harvey a fait 60 victimes à Houston, Texas. Et bien que la plupart des lecteurs et lectrices en sachent beaucoup plus sur la gestion de la catastrophe à Houston qu’à Freetown ou n’importe quelle autre ville située dans l’hémisphère sud, le nombre des morts montre que les inondations du mois d’août ont tué 25 fois plus de personne en Afrique que l’ouragan Harvey aux Etats-Unis. L’apartheid climatique se manifeste clairement dans l’arène médiatique, alors que c’est le président états-unien, Donald Trump qui s’est retiré des accords sur le climat de Paris et pas, par exemple, le représentant de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma qui reconnait l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les catastrophes naturelles renforcées par les changements climatiques provoquent 60 000 morts chaque année avec une incidence principalement dans les pays les moins développés. D’après un indice annuel élaboré par l’université états-unienne Notre Dame, les pays le plus vulnérables aux changements climatiques sont la République Centre Africaine, le Tchad, l’Erythrée, le Burundi et le Soudan, suivis par le Yemen, l’Afghanistan ou la République démocratique du Congo. Et comme le note l’Initiative pour le développement de l’Afrique de la Brooking Institution, sur les dix pays les plus menacés par les changements climatiques, le continent africain en compte sept.

Sur ce blog, nous avons déjà parlé du risque que courent les villes côtières d’Afrique du fait des changements climatiques. Pourtant, dans les unes des journaux aux plus forts tirages, les victimes de Houston ont beaucoup plus d’importance que celles de Freetown, Karachi, Mumbai ou Donguan réunies. Ne devrions-nous pas commencer à donner plus de visibilité et apporter plus de soutien aux différentes "Houstons du Sud" si durement frappées, qui accumulent beaucoup plus de victimes et de sinistrés et doivent faire face à plus de difficultés et de problèmes que la cité texane ? Est-ce que quelqu’un a entendu un mot de soutien de Leonardo de Caprio qui milite contre les changements climatiques et apparait dans le film Diamant de sang qui expose le cas de l’industrie minière en Sierra Leone ? Pourtant di Caprio a fait un don d’un million de dollars pour les sinistrés texans. Quant à Sandra Bullock, Chris Brown, JLo, Ias Kardashian ou Beyoncé qui ont fait don de millions de dollars, ont-ils fait la moindre référence aux tragédies climatiques qui ont frappé le sud-est asiatique ? Et alors que Coldplay a dédié une chanson en hommage à Houston, y a-t-il quelques notes en souvenir des victimes africaines ?

Par contre, ceux qui ont montré leur solidarité pour le moment avec Freetown par exemple, ce sont les pays africains. Le président togolais, Faure Gnassingbe et le président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique occidentale (CEDEAO), Marcel Alain de Souza ont donné 500 000 dollars mi-août pour de la nourriture et de l’aide médicale. Le Sénégal de son côté a donné une somme de 100 000 dollars et la Côte d’Ivoire a fourni une tonne et demi de fournitures médicales. Bien que le président Ernest Bai Koroma ait demandé une aide d’urgence à la communauté internationale pour faire face à la tragédie de Freetown, l’Union européenne s’est engagée à n’envoyer que 300 000 dollars à la Sierra Leone, ce qui contraste avec le gouvernement chinois qui a donné un million de dollars…

"L’oubli systématique des Houstons du Sud - Dans quelques villes africaines, le nombre de victimes cet été est 25 fois plus élevé que le nombre de victimes de l’ouragan Harvey."
Article de Gemma Solès y Coll, 9 septembre 2017, EL PAÍS, Blog PLANETA FUTURO
https://elpais.com/elpais/2017/09/05/seres_urbanos/1504615856_151952.html?id_externo_rsoc=FB_CM


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 23 septembre 2017

Publication

513 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
8 Auteurs

Visites

3 aujourd'hui
102 hier
211218 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés