Réunion publique sur le projet de golf de TOSSE

lundi 1er décembre 2014
par  Maitre de la toile
popularité : 18%

La première réunion sur le "Projet de complexe résidentiel et touristique à dominante golfique de TOSSE" a eu lieu.

Cette réunion fut une très belle réussite ; félicitons les organisateurs. L’association nouTous en était le maitre d’œuvre. Elle s’était déjà faite remarquée lors de notre lutte commune contre un autre GPI2, le stockage de gaz de Pouillon et son saumoduc.

Entre 450 et 500 personnes ont enfin pu avoir accès à une information, certes ponctuelle, mais disponible, sur ce projet. La moitié du public est restée debout, par manque de chaises. Nous remercions ces participants de leur patience. Toutes les espérances, même les plus fortes, ont été dépassées. Ce qui montre la volonté réelle des citoyens d’être informés.

Rappelons les faits. Le porteur de projet est le SMLO (Syndicat Mixte des Landes Océanes). Son président est Monsieur Henri Emmanuelli, détenteur de très nombreux mandats et fonctions. Le SMLO regroupe deux entités : le Conseil général pour 70% des parts, et la communauté des Communes de Macs pour 30%. Macs nous avait promis une réunion publique d’information avant fin novembre. Elle n’a pas été organisée, et c’est le collectif nouTous qui a dû faire le travail en lieu et place. Bien entendu, il l’a fait de sa propre initiative, et en toute indépendance. Il n’a rien demandé.

Les citoyens se regroupent naturellement en deux catégories plus ou moins imbriquées. La première appartient aux sciences humaines (les littéraires, les adeptes des approches sociales et politiques), la deuxième est adepte des sciences dures (les matheux, les techniciens). Bien entendu, l’un ne vas pas sans l’autre et de fait les deux approches sont complémentaires. Mais chacun d’entre nous penche naturellement pour l’une ou l’autre. Pour se faire une idée d’une problématique, l’un aura besoin de globalité, et sera plus ou moins allergique aux colonnes de chiffres fastidieux, l’autre baillera aux concepts philosophiques, mais fera son délice des tableaux et des courbes. Dans ce genre de réunion, il est souhaitable d’avoir un exposé des faits sous ces deux approches.

Nous avons eu les deux approches, et le débat qui s’en est suivi fut sans questions ; en conséquence, il semblerait que les contenus exposés furent corrects.

Lors des prises de paroles du public qui ont suivies les exposés, plusieurs personnes se sont exprimées en tant que golfeurs. Nous avons eu l’impression que deux d’entre elles se sentaient agressées. Les organisateurs en sont désolés, mais tel n’était pas le but. Bien au contraire, sur l’exposé technique, l’orateur a posé plusieurs questions, il aimerait obtenir des réponses sur ce qui lui parait des zones d’ombres.

Certes, les organisateurs ne sont pas des golfeurs, ils le reconnaissent. Mais, l’approche de la problématique se voulait objective. Une approche extérieure permet, parfois, de mettre en évidence des paramètres d’importance négligés par la force de l’habitude. nouTous ne demande qu’à avoir des échanges constructifs.

Le public nous a semblé majoritairement opposé à ce projet. Le Maire de Tosse a eu le courage d’être présent, chapeau bas. Les organisateurs ont essayé d’éviter toute agression, le public a été du reste plutôt agréable et s’est abstenu relativement bien de toute invective.

Le recours à des experts a été souvent évoqué. Les Amis de la Terre sont particulièrement dubitatifs concernant les bureau d’études experts. Nous constatons trop souvent sur ce genre de projet que les experts ont une fâcheuse tendance à confirmer par leurs études la réponse attendue par le porteur de projet. Les raisons peuvent être multiples, mais souvenons nous que si un bureau d’étude donne une réponse n’allant pas dans le sens de la demande, il se trouve ipso facto dans la position où il ne sera pas consulté pour la suite du projet, ni peut être pour d’autres projets ultérieurs. Les exemples ne manquent pas. L’autoroute A65 Langon Pau, ou le projet de stockage de gaz de Pouillon en sont de magnifiques exemples. Donc méfions nous des promesses d’études prédécisionnelles, leur sérieux est à démontrer à chaque fois.

Le SMLO, le département et MACS nous promettent une large concertation. Cette décision, arrivée en concomitance avec l’annonce de la réunion, peut laisser dubitatif. Nous en prenons acte, mais il ne faut pas mettre l’araire avant les bœufs. La concertation permet d’améliorer un projet, l’ensemble des participants ayant la volonté de faire aboutir le projet qu’il juge utile. Pour l’instant, la concertation n’est pas de mise, puisque les citoyens ne semblent pas favorables au projet. Un sondage de Sud Ouest du 25/11/14 peut donner une bonne indication.

A la vue du nombre des réponse, ce sondage pourrait même être représentatif. Notre président de la république annonce la possibilité de faire des référendum d’initiative locale, nous aurions tendance à dire "même pas cap".


Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 15 juillet 2017

Publication

495 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
8 Auteurs

Visites

72 aujourd'hui
86 hier
205143 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés