La transition c’est aussi l’agriculture

samedi 4 mai 2013
par  Maitre de la toile
popularité : 6%

Le gouvernement français a décidé de proposer un débat public sur la transition énergétique. Les amis de la Terre ne participeront pas à ce débat.

En effet, nous estimons que les conditions imposées par le gouvernement ne répondent pas à la réalité de la problématique. Vous trouverez une introduction à la transition énergétique dans ce site. Pour de plus amples renseignements, une rubrique entière y est consacrée.

Les Amis de la terre des Landes postulent que la transition énergétique, n’est qu’une partie de la transition écologique. Cette transition écologique, n’est rien d’autre qu’un changement de civilisation.

Kenneth Boulding, célèbre économiste américain affirmait en 1956 :

"Toute personne croyant qu’une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un écono­miste. ".

Ce trait d’humour noir se trouve confirmé par l’histoire du phosphore.

Le phosphore industriel est la base d’un ensemble de produits très connus que sont les phosphates [1]. Tous les phosphates sont soit d’origine inorganique (minérale), soit d’origine organique. Une partie des phosphates organiques suit le cycle de la vie. Tous les êtres vivants (plantes, et animaux) contiennent des phosphates organiques. Il n’ y a pas de vie sans carbone ou sans phosphates.

Pour améliorer la vie des agriculteurs, et peut être aussi de leurs banquiers, certains grands bienfaiteurs de l’humanité ont inventé les engrais minéraux (synthétiques). Les plus connus sont les engrais combinés ou NPK. Ils associent l’azote(N), le Phosphore (P), et Potassium (K). Ces engrais sont extraits des couches géologiques pour le phosphore. Or, les chercheurs prévoient le pic de Hubbert [2] du Potassium aux alentours de 2030-2035, soit une dizaine d’années après les pics du pétrole ou du gaz. Le manque de phosphate, va plonger l’agriculture conventionnelle dans une impasse. Nous voyons ici que la transition énergétique est bien un sous ensemble de la transition écologique.

Il y a tout aussi grave, les phosphates sont également utilisés dans de nombreux domaines de la vie de tous les jours (lessives, ) Avec les engrais synthétiques ces produits, en libérant leurs phosphates, sont responsables des pollutions des nappes phréatiques, des algues verts si connues en Bretagne.

Peut être plus grave, la chose est peu connue, les phosphates extraits des gisements minéraux, ne sont pas purs, leur purification est limité à cause du coût engendré. Les phosphates minéraux utilisés dans les engrais synthétiques contiennent des petites quantités de cadmium, de plomb, de fluor, de mercure et d’uranium suivant les mines. Les scientifiques considèrent que le taux d’uranium contenu dans les champs allemands a été multiplié par 4 depuis l’utilisation des engrais minéraux.

Vous trouverez un excellent reportage d’ARTE en suivant le lien ci dessous :

http://videos.arte.tv/fr/videos/vers-une-famine-planetaire--7472588.html


[2Le pic d’Hubbert définit le moment où l’on a extrait la moitié des réserves. A partir de ce pic, la production décroit jusqu’à épuisement. La consommation ne peut que baisser


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 22 juin 2017

Publication

492 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
8 Auteurs

Visites

44 aujourd'hui
58 hier
202996 depuis le début
Aucun visiteur actuellement connecté